Le triathlon half ironman (1.9 km de natation/90 km à vélo/21 km à pied) de Barcelone se déroulait dimanche dernier à Calella (50 km au nord de Barcelone), cette course servait de support "championnat du monde" (titre un peu pompeux) Police/Pompiers.

Au départ, nous étions 5 membres de la ligue de Paris sur cette petite aventure : Rod, Kiki, Manu, Cyril et moi. Malheureusement, pour des raisons personnelles, seul Kiki et moi même allions prendre le départ mais de grosses pensées tout au long du voyage, du séjour et de la course allaient vers nos absents et tout particulièrement à Rod.

La natation se déroulait en mer, le parcours vélo accidenté (1200 D+) nous emmène dans l'arrière pays et la course à pied en aller/retour emprunte le bord de mer. 1800 inscrits (dont 125 policiers et pompiers), répartis par catégorie d'âge.

Le départ se fait par vagues, les pros hommes partent à 7h00, les pros femmes 3' plus tard et nous nous élançons à 7h06.
Une natation très tranquille dans une mer clair et pas trop froide (17.6°C), aucune bagarre... Le pied !!  ;-)

Les bouées sont suffisamment grosses pour bien se repérer, je sors de l'eau en 28'53. La première transition est un peu longue, la combinaison ne veut pas s'enlever facilement, 2'58 plus tard, je monte sur le vélo.

Le début du parcours en ville est un peu dangereux (dos d'ânes, route étroite...), avec l'interdiction de se mettre sur les prolongateurs pendant 2,5 km. Quelques kilomètres de plat et nous voilà déjà sur les premières pentes...

20x30-IBAF0086

 

Je gère cette montée au capteur, m'interdisant de dépasser les 300 watts. Je me fais doubler de plus en plus à partir du 15ème kilomètre. La première descente est assez rapide, je ne prends aucun risque, je serre les fesses et les freins. Une belle portion roulante nous amène sur la principale difficulté : la côte de Mont-Senis sur 10 km à 5-6% de moyenne. Je gère encore une fois au capteur, en haut de la bosse je m'aperçois que mon shifter droit est dévissé et tient grâce à la guidoline. La descente un peu redoutée se passe plutôt sans encombre mais en ayant encore perdu pas mal de temps, la puissance moyenne s'effondre.

Une nouvelle portion bien roulante permet de rouler vite avant d'entamer la troisième bosse de 4/5 km et de plonger sur Calella. Je boucle le parcours en 2h55 à 235 watts de moyenne (grosso modo mon wattage sur IM !) et 131 pulsations (no comment !).

J'enfile casquette, lunettes, chaussettes et running pour m'élancer sur la course à pied, les jambes répondent bien. Je pars un peu vite : 1er km en 3'53, 2ème en 3'57, 3ème en 3'52, 4ème et 5ème en respectivement 4'01 et 4'02.

Par la suite, je ne peux que ralentir face au vent, passage au 10km en 40', je prends un gel au 12ème, la force du vent s'accentue sur le second tour et demande à s'employer davantage, mon quadriceps droit commence à me faire mal, ma vitesse a diminué progressivement mais l'arrivée n'est pas très loin. Je m'arrache un peu sur la fin pour suivre un coureur d'un relais. La course à pied est bouclée en 1h25'55 à ma montre (1h27'38 selon le chronométreur officiel qui prenait en compte une partie de T2).

4h55'34 au final, 81ème au scratch sur 1471 finishers, 15ème de ma catégorie (34-39), 7ème au classement Police/Pompiers.

20x30-IBAI0516