Les aventures d'un triathlète amateur panaméen...

mardi 7 juillet 2015

De Fains à Paris...

Retour sur mes deux dernières courses avant une longue période de jeûne... 

Triathlon M de Fains : campagnard, champêtre, très bonne ambiance sous une chaleur bien présente...

Je fais une natation correcte mais sans vraiment me mettre de travers, un premier tour où je me bagarre avec un gars qui nage à la même vitesse mais qui dévie souvent de la trajectoire idéale. Je sors de l'eau en 19' (manquait environ 150m) à la 11ème position. Un vélo bien maîtrisé avec un départ assez sage puis plus appuyé et gérer au cardio faute de capteur, 1h16 pour les 44.5 km. Gros coup de chaud sur la course à pied après la difficulté du parcours (col de la Muerte), je termine dans le dur les 10 km en 45'.

2h23'55, 7ème au scratch, victoire de mon pote Brice de Fains !! ;-)

2503_3_img_3962

Triathlon M de Paris : finalement je n'ai pas vu le Paris bling-bling annoncé, un parcours vélo roulant (faudrait passer par la côte des Gardes la prochaine fois !!), une très bonne ambiance avec une température idéale après avoir frôlé l'asphyxie...

Plusieurs vagues ont été nécessaires pour lancer les 3 000 concurrents de cette nouvelle édition. Je pars dans la première et choisis de me mettre au milieu du plan d'eau pour nager à ma main. C'est une ligne droite jusqu'à la sortie, pas de bouées mais quelques embûches avec ces algues qui viennent ralentir l'allure.

27453459

23'09 sur la partie natation, je loupe de pas grand chose un pack à cause d'une transition un peu "moyenne" on va dire, sur ce format cela ne pardonne pas. Les 3/4 premiers kilomètres sont fait en compagnie d'Olivier G. puis on revient sur un groupe de 4/5 unités dont Juliette C. alors première féminine. Les relais passent mais c'est un peu décousu, Oliver fait le gros du boulot, certains sont un peu limite et ne peuvent passer devant. Vers le 20ème kilomètre, un gros peloton revient sur nous, composé d'une vingtaine d'unités. Je me laisse glisser à la fin du paquet, ça ne roule pas bien vite. J'en profite pour faire la liste des courses pour le lendemain, je passe un coup de téléphone pour savoir si ma coiffeuse pourra me prendre mardi... ;-)

J'attends le dernier kilomètre pour lancer une attaque mortelle mais un autre gars a senti le coup venir, on part à deux puis trois comme des dingues... Un peu de cyclocross sur une des allées du Champs de Mars avant de rejoindre T2. 1h03 pour boucler le parcours vélo (231 watts de moyenne !!).

En course à pied, j'arrive à courir régulier du début à la fin, je regrette presque qu'il manque un peu de distance (qui sont d'après les spécialistes inclus dans les longues transitions [2x400m] et d'avoir trop "géré". Mais je ne fais pas la fine bouche avec l'absence de travail en course à pied depuis maintenant 3 mois. 37'22 selon l'organisateur, 35'01 avec 8.5 km pour Garmin.

27469561

40ème place en 2h04, mon PB sur la distance, malgré le tarif excessif de cette course, quel pied de rouler et de courir au coeur de Paris.

 

Posté par copste à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 15 juin 2015

L'union fait la force !

C'est en compagnie de Ronan, Aurélien, Guilhem et Arzou que nous avons participé à la première édition du triathlon L de Vernon par équipe, ainsi qu'avec 3 équipes meudonnaises.

La natation se déroule dans La Seine avec 200m à parcourir à contre courant puis demi-tour pour 1500m de ligne droite. Notre tactique était simple : perdre le moins de temps possible... ;-) Ronan et moi étions charger de pousser les plus faibles et de donner de bonnes indications quand à la direction à prendre.

Nous sortons de l'eau en 28'56 (8ème temps) puis une longue transition nous amène au parc à vélo. Arzou ne sentant pas bien du tout (vomissements) décide de ne pas aller plus loin (pour s'empiffrer de gâteaux)... ^^

Avant d'entamer les 3 tours de circuit, un long faux plat s'offre à nous, je mets du temps à mettre mes chaussures (encore une fois) puis je rejoins les copains. 70 km sont au programme avec un peu moins de 700m de D+, le parcours est roulant mais quelques difficultés viennent casser la moyenne. Le premier tour est un tour de chauffe, puis sur le second l'équipe se mets en route, Aurel donne un coup de main à Guilhem pour passer les bosses. Nous restons compact, pas d'à-coups, notre équipe tourne bien, c'est propre et notre moyenne grimpe gentiment. Au 3ème tour, nous accélérons un peu plus et revenons sur quelques équipes. Nous terminons la partie vélo en 2h03'47.

18206107403_550d39175b_o
© Les Lions Triathlon

 

Il nous reste un beau morceau pour finir cette épreuve, 17 km à parcourir entre bitume, sentier et herbage. Nous partons sur un bon rythme, à environ 4'20 au kilomètre. Guilhem décroche légèrement mais reste au contact, je décide de garder le rythme, Aurélien est bien et Ronan ne parle plus trop... ;-)

Nous bouclons le premier tour en 25'04, le second (26'45) est un peu plus difficile, Ronan commence a accusé le coup, Guilhem est toujours au contact visuel. Le troisième tour (26'58) est éprouvant pour Ronan qui doit s'asperger d'eau, la surchauffe guette. Nous approchons de la fin de course, dernière petite accélération pour franchir la ligne d'arrivée !! Les 17 km sont parcourus en 1h18'47.

3h52'46 au final, nous terminons à la 2ème place derrière la famille Paqui sur 23 équipes classées.

Posté par copste à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 9 juin 2015

Coup de poker à Deauville

Deauville, ses planches, son casino, ses hôtels de luxe, ses bagnoles à 100 000€ à chaque coin de rue, son festival du cinéma américain, son bassin olympique à l'eau de mer et... son triathlon.

C'est ma première participation, je connais un peu le coin pour y passer quelques week-end en famille de temps en temps. Mais je ne connaissais pas le parcours à vélo concocté par l'organisation. J'ai profité d'un passage en Normandie 15 jours avant la course pour le découvrir en compagnie d'une bande de copains qui commencent à mordre dans ce sport.

Après avoir avalé les 40 km que constitue le premier tour du parcours, je me suis dit : mon coco va pas falloir trop donner sinon tu vas finir la course en rampant... ;-)

Ensuite se pose la question du matos : vélo de tri ou vélo de cyclo, roues légères ou profilées bref, que des trucs de triathlètes... et le genre de question que tu ne te poses pas quand tu n'as qu'un seul vélo ou lorsque tu es sûr de toi.

Le problème avec un mec comme moi (signe de la Balance pour ne rien arranger), c'est qu'après avoir reconnu une seconde fois le parcours à une vitesse un peu plus élevée, je me suis dis : "il y a quand même des petites portions roulantes où être sur les rajoutes ça peut être avantageux".

Mais voilà, cette année, c'est pas trop la grosse motivation, la guérison de ma blessure à la hanche prends plus de temps que prévu, les entraînements à pied sont très light, un certain détachement s'installe, je suis moins "à bloc" que les années précédentes.

Cependant pour reprendre l'expression d'un copain : "la pression peut être inhibitrice de la performance" et à priori c'est ce qu'il s'est passé.

J'ai donc pris le départ avec une combinaison (faut pas déconner quand même), un vélo de cycliste assez basique (sans prolongateurs) avec des roues à pneus de 35mm et pour la course à pied, je me suis fait le luxe d'essayer une paire de Hoka One One : les Huaka !! ;-)

Départ natation sur la plage en troisième ligne, après 50 mètres de sprint sur le sable, on arrive dans l'eau (à 16°), le but est de passer les vagues pour essayer de poser sa nage et de ne pas trop dévier de la bonne trajectoire à cause du courant. Je m'en sors pas trop mal en terme de "navigation" malgré la houle. La partie entre les deux bouées est assez rapide grâce au courant, en revanche le retour sur la terre ferme à l'endroit de la sortie à l'australienne est un peu plus complexe, il faut savoir jouer encore une fois avec le courant. Je sors de l'eau en 30'47, à la 17ème position.

IMG_5788 - copie

C'est parti pour le vélo où je pars assez "tranquillement", je monte la côte de St Laurent tout à gauche (39x25), grosse gestion dans le premier tour pour ne pas me flinguer, pas mal de gars me doublent sur les parties plates, j'en reprends certains dès que cela remonte notamment sur la côte de Roeux. Grâce au capteur de puissance, je gère correctement le premier tour, je suis à 260 watts de moyenne.

Sur le second tour, j'ai l'impression d'être plus à l'aise, plus à l'attaque, je suivrais pendant quelques kilomètres la deuxième féminine mais je me ferais lâché juste après la côte de Roeux. Je ferais le yoyo avec un groupe de 3 triathlètes que je lâcherais dans les derniers kilomètres. Sur cette partie vélo, j'étais eu auto-suffisance complète avec 2 bidons de 750ml de boisson isotonique, 1 barre et 2 gels liquide High5. Données vélo : 80.6 km, 1000 D+, 2h30, 139 bpm/256 watts (290 watts de NP). Je suis 47ème quand je pose le vélo (70ème temps, -30 places) et 53ème lorsque je quitte T2.

IMG_5867 - copie

Je pars sur la course à pied avec de bonnes sensations, un petit stop & go au bout de 200m pour réajuster un serrage sur les Huaka et c'est parti. Je suis prudent car je n'ai véritablement pas trop de repères, ma dernière sortie de plus d'1h remonte à quasi deux mois. Malgré tout je me sens pas mal du tout, les Hoka sont assez dynamiques et j'ai l'impression que ma foulée est assez propre. Je ne regarde pas trop ma montre, je cours plutôt aux sensations, j'observe malgré tout de temps en temps du coin de l'oeil la moyenne pour m'apercevoir qu'au fil des tours elle ne faiblit que légèrement. Je prends bien soin de prendre un verre de coca tous les 2 ravitaillements et de m'asperger d'eau à chaque fois que je le peux.

IMG_5907 - copie

Les tours s'enchaînent, je me dis que si je ne faiblis pas je vais réussir à faire un petit truc assez sympa, ça tiens le coup pour de bon, le dernier kilomètre est couru en compagnie de Jean-Baptiste M. avec qui on échange 2/3 mots. Les 21.1 km sont couru en 1h31/155 bpm/162 ppm, (36ème temps, +24 places).

29ème en 4h36'45 sur un peu plus de 800 finishers, assez content de moi même si forcément j'entends dans mes oreilles (et pourquoi tu n'as pas pris le vélo de chrono !!! ;-)

Prochaine course dimanche prochain à Vernon pour un triathlon par équipe, ça je kiffe !!! ;-)

 

Posté par copste à 00:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 1 juin 2015

Drafting authorized !

Ma première (vraie) participation à un triathlon avec drafting se déroulait à deux pas de la maison, à Versailles (78), à l'occasion du Triathlon du Roi et plus particulièrement sur la course open des licenciés. 

Au programme, 750m de natation suivi de 20 km à vélo et 5 km à pied. La natation se déroule dans la Pièce d'eau des Suisses, le vélo est un aller/retour à faire à 3 reprises et la course à pied est constituée de deux tours autour du plan d'eau.

Nous sommes environ 300 au départ, j'essaye de partir vite mais au bout de 150m j'ai déjà les bras qui tétanisent. Je garde un rythme correct et je tente de ne pas trop dévier de la trajectoire idéale, je sors de l'eau en 10'19, à la 18ème place.

Je fais une transition de m$ù% qui me coûte de louper le groupe de chasse à vélo. Je me retrouve avec 3 athlètes (Arnaud, Pierre et Aurélien) avec lesquels une cohésion à peu prêt correcte va s'opérer. Arnaud et moi même produiront un plus d'effort mais les deux cadets (oui ce sont des jeunes) font leur maximum. Nous bouclons le parcours vélo en 30' environ, un groupe constitué d'une petite dizaine d'unités terminent à nos talons.

IMG_5643 - copie

Encore une fois la seconde transition est difficile, je suis obligé de porter mon vélo à certains endroits (quelques chose empêche le pédalier de tourner correctement), je perds quelques places une fois de plus.

Je m'élance sur la course à pied et essaye de bien ventiler mais je suis taquet, pas de douleur ni de gêne à la hanche... Mais le manque de travail en VMA depuis quelques semaines maintenant m'empêche de courir à plus de 15 à l'heure.

Je termine les 5km en 18'46, 1h04'13 au final, à la 18ème place.

Prochaine course dans quelques jours avec le triathlon L de Deauville.

Posté par copste à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 23 mai 2015

Du bois de l'Etang à Boulogne...

Parlons du triathlon de l'Etang des Bois et de son support des championnats du monde de Meudon Triathlon, autrement dit : gros déplacement club... ;-)

Le site est très sympa avec une météo idéale, bref, une épreuve champêtre comme on (je) les aime !!

Un peu moins de 300 triathlètes sur le format M (1.5km/40/10), le départ est donné sur un petite plage. Je me place en deuxième ligne (ouais je suis un petit léger cette année en intensité donc on va éviter de gêner les hors-bord). C'est parti et je prends un bon départ, je nage propre sans me mettre dans le rouge mais en s'en m'endormir non plus, j'arrive à attraper des pieds sur la moitié du parcours. La sortie à l'australienne casse un peu le rythme mais on m'annonce dans les 10 alors ça motive.

Je sors de l'eau en 23'12 (6ème temps) puis me dirige vers T1, encore une fois je manque de rapidité pour retirer le bas de la combinaison.

TriathlonETB2015_4804 (1)
© Infosport-Loiret

A vélo, je pars comme rarement je l'ai fais sur une course, je me mets tout de suite au travail, je m'applique néanmoins à bien tourner les jambes, un oeil sur le compteur pour m'apercevoir que je suis aux alentours de 300w.

Je double un concurrent puis revient sur BeeGees, un autre gars reviendra de derrière mais restera bien retrait. Nous roulons à distance réglementaire, plutôt à 15m qu'à 10m mais c'est indéniable ça donne le tempo. Je jette toujours un oeil sur le compteur qui affiche un puissance moyenne d'un peu plus de 280w, nous sommes bientôt à mi-parcours.

Juste après le premier tour, Stéphane H. nous dépasse à une vitesse bien supérieure. Vers le 25ème kilomètre, nous revenons sur Chris The Fish, nous continuons à rouler ensemble mais toujours sans tricher (j'insiste un peu car tout le monde n'a pas rouler propre sur cette épreuve). Au km33/34, un concurrent nous double, puis un second... Je décide d'accélérer au km35, je remonte plusieurs concurrents pour me placer devant. J'obtiendrais une lègère avance à la fin du vélo, mais qui sera réduite à néant étant descendu du vélo au mauvais endroit. Temps vélo : 1h04'18 (12ème temps), 159 bpm/273 watts.

Après une T2 pas trop dégeulasse, je pars avec les moyens du bord, je reste bloqué pendant 1 km à 4'25, c'est bien simple je ne peux pas aller plus vite, je suis au taquet. Je me reprends ensuite mais je suis scotché, je ventile à mort. Ronan me dépasse au km3.5 environ, j'arrive à l'accrocher sur 150m puis je me résous à revenir à une allure moins rapide pour éviter la surchauffe et la casse du moteur. Ma douleur à la hanche gauche me fait mal mais c'est largement supportable, le manque cruel de travail de qualité à pied depuis 8 semaines se fait ressentir.

J'essaye de ne pas faiblir car je sais que Chris The Fish est à mes trousses, Ronan et BeeGees étant loin devant, je serais content de pouvoir maintenir ma place. Chose faite en passant la ligne en 2h09 à la 11ème place et 4ème vétéran.

TriathlonETB2015_7165
© Infosport-Loiret

Jeudi dernier, j'ai participé au 10ème cross Francilien organisé par la Ligue de Paris de la FSPN, au menu une épreuve de 7km dans le Bois de Boulogne. Un parcours comme je l'ai affectionne avec de nombreuses relances, un parcours dans l'herbe, des trous, des branches... Bref, un cross quoi !!! ;-)

Je termine à la 17ème place sur une centaine de coureur(e)s, 3ème chez les vétérans.

Prochaine course le 30 mai sur le triathlon XS de Versailles, un match presque à domicile.

 

Posté par copste à 00:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]